Chaque année, en juillet, Avignon accueille deux festivals majeurs : le Festival d’Avignon, désigné aussi comme le IN, et le Festival OFF d’Avignon, désigné comme le OFF. À l’affiche des deux festivals, on trouve des pièces de théâtre, des spectacles de danse, de théâtre musical… Pourquoi deux événements programmant les mêmes disciplines artistiques se déroulent-ils en parallèle, dans la même ville ? Dans les faits, IN et OFF sont deux festivals bien distincts. Plusdeoff vous explique pourquoi.

Une différence historique

Qu’est-ce que le Festival d’Avignon ? Qu’est-ce que le Festival OFF d’Avignon ?

Le Festival d’Avignon, d’abord intitulé « la semaine d’art dramatique », est créé en septembre 1947 par Jean Vilar. Ce dernier met en scène trois pièces, jouées au Palais des papesRichard II de William Shakespeare, Tobie et Sara de Paul Claudel, et La Terrasse de midi de Maurice Clavel.

Les premières éditions du Festival d’Avignon sont entièrement consacrées au théâtre (jusqu’en 1966, quand la danse apparaît au programme) et toutes les mises en scène sont de Jean Vilar (jusqu’en 1953).

Jean Vilar est nommé directeur du théâtre national de Chaillot en 1951, qu’il renomme Théâtre national populaire (TNP). Dans les mises en scènes présentées à Avignon, Jean Vilar s’appuie sur la troupe du TNP. De plus, les premiers metteurs en scène invités par Jean Vilar en 1953, Jean-Pierre Darras et Georges Wilson, sont issus du TNP. Ce n’est qu’en 1965 que des metteurs en scène qui ne viennent pas du TNP sont invités par Jean Vilar.

Ce qui peut apparaître comme une programmation en vase clos incite André Benedetto et Bertrand Hurault, qui ont fondé en 1963 le Théâtre des Carmes à Avignon, à présenter le travail de leur compagnie lors de l’édition de 1966, indépendamment de la sélection programmée au Festival d’Avignon : la Nouvelle Compagnie d’Avignon présente en marge du festival d’Avignon Statues d’André Benedetto.

La troupe de André Benedetto sera rejointe dès l’année suivante par d’autres compagnies, jetant les bases d’un Festival d’Avignon non officiel, qui deviendra le Festival OFF d’Avignon.

Deux modes de fonctionnement

En somme, le festival non officiel a été créé en réaction au mode de fonctionnement « sur invitation » du Festival d’Avignon (pour être programmé au IN, un artiste doit être invité par le directeur du Festival.)

Depuis la modernisation engagée par Bernard Faivre d’Arcier en 1980, l’organisation du IN s’articule autour d’une direction et d’un conseil d’administration (auquel siège l’État.)

Il en est tout autrement du OFF. Une association a été créée en 2006 : il s’agit de Avignon Festival et Compagnies (AF&C). Son conseil d’administration est composé d’un collège des théâtres, d’un collège des structures de production et d’un collège des personnalités.

Parmi ses actions principales, AF&C publie un programme papier, un site web (festivaloffavignon.com), une application pour mobiles, gère un service de billetterie (ticket’OFF), lance des campagnes de communication à l’échelle nationale et régionale, délivre plusieurs types d’accréditation, vend la carte du OFF offrant des réductions pour les spectacles du Festival OFF d’Avignon… L’association a également mis en place une charte soumise chaque année aux théâtres et structures participantes.

Mais AF&C ne dispose d’aucune prérogative concernant le contenu du programme du OFF. Bien que l’inscription au programme publié par l’association soit payante, pour autant AF&C n’effectue pas de sélection. Ce sont les théâtres et lieux de spectacle qui opèrent des choix.

De même, AF&C ne peut pas refuser à un théâtre ou à un lieu de spectacle de participer au OFF. C’est l’une des raisons pour lesquelles le nombre de lieux (139 en 2019) est en constante progression. L’augmentation du nombre de lieux de spectacle entraine celle du nombre de spectacles du Festival OFF d’Avignon : 1592 en 2019.

Des conditions aux antipodes pour les artistes

Nous avons d’un côté le Festival d’Avignon, où les artistes et compagnies sont invités, en nombre restreint, de l’autre le Festival OFF d’Avignon, où la participation d’une compagnie est à son initiative tout en étant soumise à sa programmation dans l’un des théâtres participant à l’événement.

Ceci introduit une différence fondamentale. Prenons l’exemple d’une compagnie de théâtre programmée au IN et d’une autre faisant partie du programme du OFF.

La compagnie présente au IN étant invitée, elle n’a pas à payer une location de salle ou d’autres frais liés à sa présence au Festival d’Avignon. Elle n’a pas non plus à prendre en charge des actions de communication pour gagner en visibilité : la notoriété du Festival d’Avignon et la campagne de communication effectuée par celui-ci lui assurent des salles complètes (les billets d’un spectacle sont souvent vendus en quelques jours), une présence significative de la presse et la venue de nombreux programmateurs.

La compagnie participant au OFF suit un processus bien différent. Elle soumet sa candidature à un théâtre (ou plusieurs) afin de faire partie de sa programmation en juillet. Que la direction d’un théâtre opère une sélection basée sur des critères artistiques ou qu’elle se concentre sur le remplissage de ses créneaux, dans les deux cas, sauf exception, la compagnie doit verser au théâtre concerné une somme correspondant notamment au créneau qui lui est réservé. D’autres frais (liés par exemple à l’hébergement) sont également à sa charge. Par ailleurs, elle doit établir une communication efficace, avant et pendant le OFF, pour que son spectacle soit visible. Cela passe par un tractage assidu et réfléchi dans les rues d’Avignon, ainsi qu’une utilisation aguerrie et ciblée des réseaux sociaux.

Ainsi, une compagnie invitée au Festival d’Avignon est placée dans des conditions idéales. Elle peut se concentrer sur sa performance artistique. En revanche, une compagnie participant au Festival OFF d’Avignon doit également se préoccuper, outre les aspects économiques qu’implique sa présence au OFF, de la promotion de son spectacle auprès du public, de la presse et des programmateurs.

Le IN est-il de meilleure qualité que le OFF ?

Compte-tenu de ces éléments, il pourrait être tentant de considérer que le Festival d’Avignon présente par définition des spectacles de meilleure qualité que ceux du Festival OFF d’Avignon.

Il n’en est pourtant rien. Si l’on considère le théâtre, chaque année, les meilleures mises en scène présentées dans le cadre du OFF rivalisent amplement avec les meilleures mises en scène programmées au Festival d’Avignon, même si elles disposent de moyens plus limités. Si des metteur.e.s en scène de notoriété nationale ou internationale sont à l’affiche du IN, chaque édition comporte son lot de spectacles présentant un faible intérêt.

En outre, la frontière entre les deux manifestations n’est pas hermétique. Des compagnies et metteur.e.s en scène ayant présenté un spectacle lors d’une ou plusieurs éditions du OFF peuvent être à l’affiche du IN par la suite, et inversement. Un exemple récent : la compagnie Ontroerend Goed a présenté au OFF (à la Manufacture) A game of you en 2014 et Fight Night en 2016, puis £¥€$ au IN en 2019.

Bien sûr, le nombre de spectacles présentés au OFF induit un nombre important de spectacles médiocres. Un festivalier malchanceux ou mal informé peut donc rater son OFF et en repartir avec une impression négative. C’est pourquoi la lecture d’un site spécialisé comme Plusdeoff (consultez les rubriques Sélections et Critiques) est une bonne idée, avant et pendant le Festival !

Walter Géhin, Plusdeoff

2 Comments

Répondre à Le gars voyage Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.