⌊CRITIQUE⋅OFF 2018⌋ UN HOMME QUI FUME C’EST PLUS SAIN, à La Manufacture

“UNE TRAGÉDIE FAMILIALE CONTEMPORAINE AUX ACCENTS D’ATRIDES.”

En ethnologie, une fratrie se définit comme un groupe formé de plusieurs clans dont les membres considèrent être liés les uns aux autres par une règle de filiation qui ne tient compte que d’une ascendance, paternelle ou maternelle. La fratrie que forment Marie et ses six frères, réunie pour la première fois depuis de nombreuses années, répond à cette définition. D’abord parce que de leurs retrouvailles se dégagent implicitement des clans. Ensuite parce que de leur ascendance, ils n’évoquent que leur père, dont le décès est la cause de leur réunion dans la maison familiale. Il leur faut cependant se prêter aux dispositions de circonstance, s’entendre quant au discours qui sera prononcé, organiser une réception d’après funérailles… Puis les souvenirs d’enfance ressurgissent. Ils se sont aimés, ils ont été heureux ensemble, les souvenirs prennent le dessus, pour quelques instants, sur ce qui les a séparés et dont ils ne veulent plus parler.

La mise en scène de Leslie Bernard, qui joue un huitième personnage dont il convient de taire l’identité pour préserver le twist de la pièce, dégage immédiatement des individualités marquées, mais marquées dans la nuance, sans tomber dans les archétypes. Le jeu est physique, voire viscéral, tandis que le texte, malgré quelques trous d’air, sonne souvent juste. Se situe dans la même justesse la structure de la pièce, une alternance passé-présent doublée d’une alternance de séquences légères et de séquences graves. Et dans cette tragédie familiale contemporaine aux accents d’Atrides, tombent un à un les murs du non-dit.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF


UN HOMME QUI FUME C’EST PLUS SAIN
À voir durant le FESTIVAL D’AVIGNON OFF 2018 à LA MANUFACTURE (Manufacture extra-muros, trajet en navette) à 11h50, du 6 au 26 juillet, relâche les 12 et 19. Réservation au 04 90 85 12 71.

Collectif Bajour / Mise en scène Leslie Bernard / Collaboration artistique Matthias Jacquin / Création Lumière Julia Riggs / Création sonore Louis Katorze / Scénographie Hector Manuel / Construction décor et régie générale François Aupée / Avec Leslie Bernard, Julien Derivaz, Matthias Jacquin, Hector Manuel, Joaquim Pavy, Georges Slowick, Alexandre Virapin et Adèle Zouane.

Crédit photo : Nicolas Joubard.

Publicités