pas pleurer © Yves Kerstius

⌊CRITIQUE⋅OFF 2018⌋ PAS PLEURER, au Théâtre des Doms

REMARQUABLE PERFORMANCE DE MARIE-AURORE D’AWANS.

Dans une vie, les étoiles s’alignent parfois dans des circonstances qui semblent totalement contraires. Montse, jeune fille de 15 ans, échappe à la condition qui lui est promise, celle de bonne d’une famille riche dans sa Catalogne natale, parce que la guerre d’Espagne éclate. Et les étoiles, celles d’un bonheur intense, d’une vie enfin ressentie, s’alignent, le temps d’un été. Montse arrive aux côtés de son frère dans une ville tenue par les forces républicaines et dans laquelle les expérimentations communistes battent leur plein. La voici dans des cafés où des poètes déclament, où les nationalités se mélangent, où les femmes fument, portent pantalon, boivent de l’anisette, la voici dans un hôtel de luxe réquisitionné, la voici une nuit dans les bras d’un Français versifiant.

C’est la transmission, en d’approchants échos d’un coeur qui bat, de ce bonheur fou, paradoxal, empreint de naïveté, que nous propose Denis Laujol dans son adaptation au théâtre du goncourisé PAS PLEURER de Lydie Salvayre. La fuite vers la France est repoussée en courte extrémité de pièce, passant comme un éclair qui laisse, une fois pour toutes, le ciel de Montse orphelin de ses bonnes étoiles. Quant à la guerre, elle est là en grand ordonnateur, menaçant à tout instant de fermer la parenthèse enchantée de Montse qu’elle a ouverte, à travers la voix off de Bernanos qu’à Palma les exactions franquistes dessillent à marche forcée, les riffs de guitare électrique (Malena Sardi) samplés en survol d’avions que l’on devine armés, au volume judicieusement envahissant, et les idéaux vite écornés du côté des Républicains.

Épatant travail d’adaptation et de mise en scène de Denis Laujol dans la restitution de ce bonheur fou, éphémère et paradoxal, donc, et remarquable performance de Marie-Aurore d’Awans dans sa façon de l’exalter.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF


PAS PLEURER
À voir durant le FESTIVAL D’AVIGNON OFF 2018 au THÉÂTRE DES DOMS (1 bis rue des Escaliers Saint Anne) à 14h30, du 6 au 26 juillet, relâche les 11 et 18. Réservation au 04 90 14 07 99.

Adapté du roman de Lydie Salvayre (Editions du Seuil / Editions Points) / Adaptation et mise en scène: Denis Laujol / Assistant: Julien Jaillot / Avec: Marie-Aurore d’Awans / Musicienne: Malena Sardi / Mouvement: Claire Picard / Scénographie: Olivier Wiame / Lumières: Xavier Lauwers / Création sonore: Malena Sardi / Voix off: Alexandre Trocki / Création vidéo: Lionel Ravira / Crédit photo : Yves Kerstius

Publicités