TOUT ENTIERE Guillaume Poix_crédit photo Tristan Jeanne-Valès

TOUT ENTIÈRE / m.e.s Guillaume Poix

En 2007, les biens de Vivian Dorothy Maier, 81 ans, qui tiennent dans un box de garde-meuble, sont vendus pour payer ses frais d’hospitalisation. Le lot contient négatifs et rouleaux de pellicule, de quoi tirer le chiffre exorbitant de 150000 photos, seule une infime part ayant été développée. Vivian Maier n’était pourtant pas photographe de profession. Les clichés ont été pris tandis qu’elle parcourait les États-Unis en tant que gouvernante. Cet acte de prendre, une main tendue vers la proie et comme l’aspirant, répété et répété, c’est l’énigme qui perce sous la question « Qui êtes-vous Vivian Maier ? » que pose l’auteur et metteur en scène de la pièce Tout entière, Guillaume Poix. Il dirige d’abord la comédienne Aurélie Edeline dans un  jeu étrangement nerveux, presque en sur-régime, un discours incantatoire à l’adresse de Vivian Maier, une très appuyée mise en demeure de s’expliquer. Puis Aurélie Edeline s’empare des habits de Vivian Maier lors d’une promenade où la gouvernante-photographe, en quête de clichés, traîne en direction d’abattoirs un enfant dont elle a la responsabilité. Une sorte de portrait à charge, se dit-on, tant les obsessions de Vivian Maier semblent flirter avec la folie. Mais l’intention est tout autre. Dans un retournement de perspective, l’acte de création, de remplissage des blancs que laisse une personne sa vie achevée, est remis en question. Vivian Maier volait certes des images et des fragments de vie, mais elle ne les utilisait pas pour faire œuvre, ils restaient dans une boîte. La création d’une œuvre justifie-t-elle l’instrumentalisation d’une vie ?

—Walter Géhin, PLUSDEOFF


TOUT ENTIÈRE / Texte et mise en scène Guillaume Poix (texte publié aux Editions Théâtrales) / Avec Aurélie Edeline / Accompagnement chorégraphique Thierry Thieû Niang / Scénographie et costumes Cassandre Boy / Son et régie Guillaume Vesin / Lumière Sébastien Marc / Régie lumière Laurent Poussier, Théo Le Menthéour / Décor Les ateliers du Préau.

Crédit photo : Tristan Jeanne-Valès.

Festival d’Avignon off 2017 / 11 Gilgamesh Belleville / salle 2 / 15h10 / du 6 au 28 juillet, relâche les 11, 18 et 25.

Publicités

Une réflexion sur “TOUT ENTIÈRE / m.e.s Guillaume Poix

Les commentaires sont fermés.