Catégories
AVIGNON OFF 2017 éditions précédentes CRITIQUES FESTIVAL D'AVIGNON (OFF) FESTIVAL D'AVIGNON 2017

SATURNE (NOS HISTOIRES ALÉATOIRES) / Pépito Matéo

Festival d’Avignon off 2017. Critique de SATURNE (NOS HISTOIRES ALÉATOIRES), Pépito Matéo (la Manufacture d’Avignon).

Note : 4.5 sur 5.

Toute tentative de résumer Saturne (nos histoires aléatoires), l’une des dernières créations de Pépito Matéo, serait vaine. Champion du glissement de terrain sémantique, virtuose du télescopage d’histoires, le conteur-comédien, inspiré par la chanson Saturne de Georges Brassens, nous embarque dans un texte délicieusement retors. Lui qui aime corser son écriture ou son récit avec des contraintes, jette cette fois trois dés qui lui indiquent l’heure d’un fait, la lettre par laquelle commence le prénom d’un personnage ou encore le début d’un mot qu’il se doit d’insérer, histoire, comme le Dieu de Brassens, de « se désennuyer un peu » et de « bousculer les roses ». Dans les suites d’événements peu probables, rendant un destin plausible, qui s’entrecroisent pour former ces histoires aléatoires, on retrouve tout ce qui fait le sel des narrations ourdies par le conteur émérite : une bonhomie espiègle, un verbe verveux et truculent, des jeux de langage acrobatiques et des personnages lunaires, ou farfelus, ou chimériques, ou marginaux. Pépito Matéo, sans les mains et en danseuse, grimpe toujours, tout en étant au sommet de son art.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF

SATURNE (NOS HISTOIRES ALÉATOIRES) / Conception et jeu : Pépito Matéo / Lumière : Benoît Brochard / Regard : Gwen Aduh.

Festival d’Avignon off 2017 / La Manufacture / 18h15 / du 17 au 26 juillet, relâche le 19.

2 réponses sur « SATURNE (NOS HISTOIRES ALÉATOIRES) / Pépito Matéo »