dans un canard - (c) iFou

DANS UN CANARD / m.e.s Jean-Daniel Magnin

Donald Leblanc, stagiaire de troisième année (sic), n’a aucune perspective professionnelle jusqu’à ce que soit retrouvé, dans un canal, le corps en décomposition du fondateur de l’entreprise, qui était au placard depuis un rachat. Un déjeuner pris à ses côtés, remarqué par la DRH, suffit à identifier Donald comme la seule personne ayant été proche du défunt dans un passé récent. L’entreprise, afin d’endiguer la mauvaise publicité que répandrait un suicide lié à sa gestion des employés, propulse Donald à la tête du service commercial et surtout l’utilise comme figure de proue d’une campagne de communication. Mais la machine s’emballe quand Donald, contraint à prononcer un discours lors des funérailles du fondateur, s’empêtre dans un lapsus auquel son prénom le prédestinait.

Jean-Daniel Magnin, auteur et metteur en scène de Dans un canard, amène le rire sur le terrain de la souffrance au travail. Cadres plus âgés mis de côté, jeunes bloqués en bas de l’échelle, cadres dirigeants à la fois pressurés et pressureurs, communication d’entreprise visant à dissimuler le tout, aucune scorie n’échappe à une écriture qui, sur le ton de la comédie, n’économise pas le vitriol. La scène des funérailles marque le point culminant d’une première partie très enlevée où Quentin Baillot, tout en mimiques et de sa voix particulière, bien secondé par Emeline Bayart et Manuel Le Lièvre (Éric Berger est un tantinet en retrait dans les rôles moins saillants de l’ex-dirigeant et du dirigeant actuel), déclenche le rire à partir de situations cyniques. Si la deuxième partie est plus en demi-teinte, renonçant parfois au registre débridé du début qui ne nuisait pourtant pas à la charge, Dans un canard est un exutoire aussi corrosif que délectable.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF


DANS UN CANARD / De et mise en scène Jean-Daniel Magnin / Assistanat à la mise en scène Maryam Khakipour / scénographie et costumes Anne-Sophie Grac / lumière Hervé Coudert / arrangement musical Gilles Normand / chorégraphie Naomi Fall / Avec Quentin Baillot, Emeline Bayart, Éric Berger et Manuel Le Lièvre / Texte publié aux Éditions Actes Sud-Papiers.

Crédit photo : iFou pour le Pôle média.

Festival d’Avignon off 2017 / Théâtre des Halles / salle Chapitre / 14h00 / du 6 au 29 juillet, relâche les 10, 17 et 24.

Publicités

Une réflexion sur “DANS UN CANARD / m.e.s Jean-Daniel Magnin

Les commentaires sont fermés.