Seisme photo Bruno Dewaele

SÉISME / m.e.s Arnaud Anckaert

Dans la sélection contemporaine PLUSDEOFF

Pour le couple que forment F et H, la question d’avoir un enfant donne lieu à une première naissance, celle d’une longue et houleuse conversation. Car au-delà des préoccupations matérielles ou personnelles qui surgissent inévitablement lorsqu’un couple considère ce qui marque un tournant dans son histoire, cette question les place face à une responsabilité qui les dépasse : ajouter un enfant au fardeau de la planète. Un éveil de la conscience bien réel soit dit en passant, les femmes qui renoncent à la maternité par conviction écologique étant suffisamment nombreuses pour que l’on ait vu éclore l’acronyme « GINK », pour « Green Inclination, No Kids », et qui s’applique dans la pièce autant à lui qu’à elle. F et H ne cessent ainsi, en filigrane un sous-entendu où ils plaident déjà coupables, de se demander : sommes-nous des gens bien ?

Dans sa mise en scène du texte de Duncan Macmillan, Arnaud Anckaert gomme toute transition, tout temps mort entre les scènes, quelque soit la durée qui les sépare. Un procédé narratif, sorte de plan-séquence enserrant le flot continu de paroles dans une factice unité temporelle, qui n’a rien d’anodin. Si l’absence de répit dans la conversation donne aux tourments de F et H une force qui confine au vertige, elle élève surtout cette conversation au rang de lien absolu les unissant. « Ta conversation me manque », dit-elle tandis que la mort les a disjoints. Un procédé narratif qui impose aussi un exigeant défi dans le jeu. Et Mounya Boudiaf et Maxime Guyon sont superbes d’intensité dans ce qui est avant tout une belle histoire d’amour.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF


SÉISME / Texte : Duncan Macmillan / Mise en scène : Arnaud Anckaert / Traduction : Séverine Magois (Première création française) / Avec : Mounya Boudiaf et Maxime Guyon /Musique : Maxence Vandevelde / Création Lumière : Olivier Floury.

Crédit photo : Bruno Dewaele.

Festival d’Avignon off 2017 / Artéphile / 13h00 / du 7 au 28 juillet, relâche les 12, 19 et 26.

Publicités

Une réflexion sur “SÉISME / m.e.s Arnaud Anckaert

Les commentaires sont fermés.