les dits du bout de l_ile cie ariart

LES DITS DU BOUT DE L’ÎLE / m.e.s El-Madjid Saindou

♥ recommandé

La pièce LES DITS DU BOUT DE L’ÎLE est jouée par des pionniers, les comédiens de la première compagnie professionnelle de Mayotte. Ils présentent une adaptation d’un texte du poète et dramaturge Nassuf Djaïlani, texte qui parle de l’île à travers le retour d’un homme au pays. On ne sait depuis quand il a quitté Mayotte, mais la durée de son absence est suffisante pour lui faire apparaître l’île comme un songe. Il doute, se confronte à la peur d’être devenu un étranger chez lui, mais aussi d’avoir une étrangère face à lui. Le voici redécouvrant Mayotte au gré des rencontres. L’île a mué. Des capitaux sont arrivés de l’extérieur, avec eux l’asservissement. Les richesses ont été soustraites du sol. L’assistanat et les repas trop riches ont provoqué l’endormissement des consciences. Les témoignages des uns et des autres se suivent. Pour l’homme qui est de retour, à la fois tout a changé et rien n’a changé.

Les récits se succèdent de manière brute, débarrassés de transitions calculées. Le niveau de langue employé par le personnage principal, plutôt élevé, est fécond en images. En partie autobiographique (par exemple, l’auteur a, comme l’un des personnages, étudié à Bordeaux), le texte entre en harmonie ou en conflit avec la musique du ndzendze, cithare locale, jouée en plateau par un instrumentiste vociférant parfois en langue mahoraise pour tancer le personnage ayant la parole, comme une entité supérieure qui veut qu’on lui obéisse. Le voyage est à portée de scène, et si l’homme ancre finalement son retour dans la joie de retrouver son pays en se délectant de la bonne cuisine que prépare sa mère, c’est à regret que l’on quitte ces comédiens venus de loin.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com


LES DITS DU BOUT DE L’ÎLE / D’après De l’île qui marche vers l’archipel qui ploie de Nassuf Djaïlani / Adaptation : El-Madjid Saindou / Mise en scène : El-Madjid Saindou / Collaboration Artistique : Juliette Steiner / Costumes : Solène Faure / Musique-Compositeur : Mmadi Djibaba et Tao Ravao / Lumières : Agnès Envain et Samir Houmadi / Régisseur : Samir Houmadi et Kamardine Djoumoi / avec : Dalfine Ahamadi, Mmadi Djibaba, Nassime Alexandre Hazali, Soumette Ahmed, Tao Ravao.

Festival d’Avignon OFF 2016 / Chapelle du Verbe Incarné / 19h45 / durée : 1h05 / du 7 au 30 juillet, relâche les 13, 20 et 27 juillet.

Advertisements

Une réflexion sur “LES DITS DU BOUT DE L’ÎLE / m.e.s El-Madjid Saindou

Les commentaires sont fermés.