a-mes-amours-olivier-allard

À MES AMOURS / Adèle Zouane

♥♥ vivement recommandé

C’est l’histoire d’une fille qui, dès qu’elle fut mise en société, c’est-à-dire à la maternelle, s’est prise à aimer les garçons. Dans une perspective qui n’a rien de modeste : il lui faut être aimée en retour. Alors, avec sa candeur d’enfant, elle élabore des plans, jauge les forces en présence, tente des coups. Plus cette chasseresse si peu Diane par ses galantes préoccupations décoche de flèches, plus elle se pique. Son éducation sentimentale passe par des déconvenues, mais en grandissant elle ne renonce pas à analyser. Les premiers succès viennent, et le cortège de premières fois avec. Sa pensée se complexifie à mesure qu’enflent les problèmes posés par la concurrence entre amour et désir. Elle a 25 ans et écrit une énième missive, cette fois à l’homme qui un jour partagera sa vie.

Tout ceci serait d’une platitude crasse sans l’écriture ciselée et primesautière d’Adèle Zouane, et son jeu d’abord poupard, puis frais et printanier. Sa formulation du sentiment amoureux et du désir, leurs manifestations physiques, fleurissent en une merveille de variations. L’amoureuse grandit dans ses mots, dans ses gestes, jusque dans son visage. Cette fresque et ses riantes frasques sont aussi un manifeste, celui d’une condition féminine libérée des carcans familiaux, sociétaux et religieux. Son nom est à retenir : Adèle Zouane, une révélation de ce Festival.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com


À MES AMOURS / ÉCRIT ET INTERPRÉTÉ PAR : ADÈLE ZOUANE / COLLABORATION ARTISTIQUE : ADRIEN LETARTRE / REGARD : ÉRIC DIDRY / COSTUME : ORIA STEENKISTE / CRÉDIT PHOTO : OLIVIER ALLARD.

Festival d’Avignon OFF 2016 / la Manufacture intra-muros / à 17h55 (durée : 1h10) / du 6 au 24 juillet.

Publicités