porteur deau credit MarieAuroreD Awans

PORTEUR D’EAU / Denis Laujol

Des haut-parleurs, des ampoules multicolores, des caisses de bière. Nous sommes sur la place de Quaregnon, dans la province du Borinage, baignée par la Trouille et la Haine certes, mais surtout par l’allégresse, car c’est jour de kermesse cycliste. File à vive allure la gloire locale, Florent Mathieu. Du moins c’est ce qu’annonce le commentateur dont les haut-parleurs crachent la voix, mais il n’a pas encore précisé que le Borain est en sens inverse de la course. Mathieu, gregario de l’équipe de Belgique d’après-guerre, dévale la pente du col alpin qu’il vient de gravir en bonne place pour aller chercher l’un de ses leaders. Le sacrifice, trois tours de France durant, et dans bien d’autres courses. La faute à la sorcière aux dents vertes, la déveine, qui l’a privé de victoires marquantes qui l’auraient propulsé au sommet d’une équipe.

Passe bien plus tard, et en chasse-patate, Denis Laujol, dans une tentative désespérée d’accrocher une roue, n’importe laquelle, du peloton professionnel. Il se relèvera à 21 ans, efflanqué et flanqué d’une vraie frayeur pour sa vie.

PORTEUR D’EAU est un seul en scène qui se joue de la notion d’échec. Florent Mathieu fut-il un cycliste raté par l’absence de grandes victoires à son palmarès, ou a-t-il dépassé cela par son sens de l’honneur lorsqu’il était en selle, puis plus tard en tenant une affaire solide et en fondant une famille ? Denis Laujol, l’auteur et interprète de ce texte, est-il un cycliste raté, ou bien a-t-il été sauvé en échappant aux trucages qui permettent de franchir les fameux paliers ? Il est devenu un autre truqueur, dit-il, comédien. Et sous ses jambières, il a les jambes rasées.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com


PORTEUR D’EAU / Texte et interprétation : Denis Laujol / Regards extérieurs : Lorent Wanson, Stéphane Arcas et Julien Jaillot / Son : Marc Doutrepont / Lumière : Nathalie Borlée / Vidéo : Stéphane Arcas et Marie-Aurore d’Awans.

Festival d’Avignon OFF 2016 / Gilgamesh / 21h10 / durée : 1h00 / du 9 au 27 juillet, tous les jours sauf les jeudi et vendredi.

Advertisements