les vitalabri c Pascal Gely

LES VITALABRI / m.e.s Lisa Wurmser

⊗ à éviter

La communauté des Vitalabri n’a pas de patrie. Sans qu’on sache quoi lui reprocher exactement, elle excite la défiance, là ou elle passe, des autochtones, si bien qu’elle semble condamnée à une errance éternelle. C’est l’errance d’une famille vitalabraise que conte la pièce, famille dont le moteur est l’optimisme sans faille de la mère. Celle-ci est en effet convaincue qu’ils trouveront tôt ou tard un pays les aimant pour ce qu’ils sont. Le père et le fils en sont moins certains mais cèdent devant tant de détermination à croire en des lendemains heureux.

Toutes les étapes d’une errance si actuelle tiennent dans cette courte fable d’une heure : le passeur qui promet monts et merveilles, la corruption, la répression policière, l’administration implacable, l’assimilation forcée qui impose de renier son identité. Hélas, dans son grand écart entre la noirceur du thème et la nécessité d’être abordable pour les plus jeunes, ce spectacle perd de vue, avec constance, le public adulte, qui aura quelque peine à dépasser le rôle de simple accompagnant. Le curseur, plutôt que d’être placé sur l’allégement du trait, se précipite trop souvent vers une peinture édulcorée où le jeu, manquant de force, de caractère et parfois de précision, trébuche dans le déclenchement d’émotions.

Cette mise en scène, si elle convient au jeune public auquel s’adresse d’ailleurs l’ouvrage de Jean-Claude Grumberg, échoue ainsi dans ce qui est indispensable pour s’afficher comme un spectacle familial, être attrayant pour les adultes. Un passable spectacle jeunesse donc, plutôt qu’un spectacle familial.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com


LES VITALABRI / d’après LES VITALABRI de Jean-Claude Grumberg / Avec : Pascale Blaison, Olga Grumberg, Eric Slabiak, Pascal Vannson / Mise en scène : Lisa Wurmser / Composition musicale : Eric Slabiak / Création et fabrication des marionnettes : Pascale Blaison / Lumières : Philippe Sazerat / Décors : Alain Deroo / Costumes : Marie Pawlotsky.

Festival d’Avignon OFF 2016 / Petit Louvre Templiers / 11h00 / durée : 1h05 / Du 7 au 30 juillet / Relâche les 12, 19, 26 juillet / à partir de 8 ans.

Advertisements