loin_de_linden_avignon_off_2015_c_alice_piemme

LOIN DE LINDEN / m.e.s Giuseppe Lonobile

Giuseppe Lonobile met en scène LOIN DE LINDEN de Veronika Mabardi. La critique.

On pourrait en faire des tonnes à propos de la performance de la comédienne Véronique Dumont qui, dans le rôle d’Eugénie, la grand-mère au cœur simple et à l’accent prononcé (le personnage, flamand, a appris le Français), est sublime d’aisance et de cocasserie. Valérie Bauchau est son parfait complément dans le rôle de Clairette, la grand-mère issue de la bonne société wallonne, dont la prestance guindée marque ce contraste indispensable à la production des effets comiques.

Mais ce serait reléguer au second plan une vraiment belle histoire, celle de la rencontre entre les deux grands-mères de l’auteur du texte, Veronika Mabardi, telle que cette dernière l’a imaginée, une rencontre où les deux femmes se disent enfin les non-dits du passé. Car Eugénie et Clairette, lorsqu’elles se sont brièvement rencontrées, sont restées chacune du côté où les avait mises leur naissance.

Giuseppe Lonobile occupe la place de l’auteur sur scène, celle de l’intermédiaire d’une rencontre qui a lieu dans une humble cuisine. Les mots peinent d’abord à sortir, puis les souvenirs prennent forme. Eugénie raconte une vie où le bonheur se trouvait dans les modestes événements du quotidien. Clairette retrace un parcours pas si enviable que cela. Les voix se superposent dans une sorte de boulimie à tracer son propre portrait et le portrait d’une époque telle qu’elle a été vécue, jusqu’à cette rencontre qui n’en fut pas une. Tout ceci sans parti pris par rapport au comportement de l’une ou de l’autre : il y a certainement une forme d’éloge de la simplicité à travers Eugénie, mais comme l’explique Clairette, son regard, peut-être couvert d’un voile de condescendance, lui est venu avec la naissance et le conditionnement qui a suivi.

La mise en scène tout en finesse de Giuseppe Lonobile, et l’excellent jeu de Véronique Dumont et Valérie Bauchau, rendent sans doute le plus bel hommage possible à l’histoire de Veronika Mabardi, en laissant l’impression finale que ces deux femmes se seraient appréciées, pour les personnes qu’elles étaient.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com

au Théâtre des Doms à 20h00

Festival OFF d’Avignon 2015

LOIN DE LINDEN

De :  Veronika Mabardi (éditions Lansman)

Avec :   Valérie Bauchau, Véronique Dumont, Giuseppe Lonobile

Mise en scène : Giuseppe Lonobile

Création lumière et régie : Fabien Laisnez

Publicités