amedee_avignon_off_2015

AMÉDÉE / m.e.s Côme de Bellescize

Amédée, un adolescent, est victime d’un grave accident de la route qui le laisse tétraplégique. Côme de Bellescize met en scène son propre texte. La critique.

Le corps presque inerte d’Amédée —seuls ses doigts bougent pour composer quelques mots sur un écran— est une fragile passerelle entre deux mondes qui ne se rejoindront plus. Le monde intérieur du garçon, que la scénographe Sigolène de Chassy symbolise par un cube transparent dont il est prisonnier, où il tente de se battre contre son mal. Le monde extérieur, où les siens, gravitant autour de son corps, se débattent dans la tempête de sentiments qui les secoue.

Cette représentation simultanée des deux mondes est l’un des intérêts de la mise en scène de Côme de Bellescize, donnant une intéressante profondeur de champ à la pièce. Car malgré tous les efforts de ses proches pour qu’il revienne parmi eux, Amédée reste inéluctablement seul face à la douleur et au vide. Il ne peut que s’y enfoncer et s’éloigner d’eux.

Le texte de Côme de Bellescize est autant une réflexion sur la décision de renoncer à la vie, décision à laquelle une personne gravement malade peut vouloir se confronter, que sur le travail de renoncement à cette personne auquel sont contraints ses proches. En laissant la douleur de chacun s’exprimer, la pièce a le bon goût de ne rien affirmer.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com

à l’Entrepôt à 13h45

Festival OFF d’Avignon 2015

AMÉDÉE

Compagnie du Théâtre du Fracas

De : Côme de Bellescize

Avec : Eric Challier, Eléonore Joncquez, Vincent Joncquez, Teddy Melis, Chantal Trichet, Benjamin Wangermée
Mise en scène : Côme de Bellescize
Scénographie : Sigolène de Chassy

Assisitanat mise en scène : Tanguy Dorléans
Costumes : Colombe Lauriot
Éclairage : Thomas Costerg
Vidéo : Ishrann Silgidjian
Création son : Lucas Lelièvre
Musique : Yannick Paget
Régie générale : Arnaud Prauly
Régie plateau : Stefan Goldbaum
Régie son : Sacha Cosnard

Publicités