le_reserviste_avignon_off_2015_A_Piemme_AML

La sélection ‘Journée idéale au Festival OFF d’Avignon 2015’

Le Festival OFF d’Avignon 2015 renferme des trésors… PLUSDEOFF.com vous dévoile sa sélection des meilleures pièces du OFF 2015, celles qui ont passé l’obstacle d’une exigeante pré-sélection, pour ensuite impressionner. Haut les coeurs Festivaliers, voici une liste qui vrombit !

♥♥♥ : exceptionnel

♥♥ : indispensable dans une journée idéale

♥ : pour ceux dont les journées idéales sont très remplies

En matinée

THE GREAT DISASTER ♥♥ à La Manufacture à 10h50 : la critique

Ô VOUS FRÈRES HUMAINS ♥ à La Manufacture à 11h00 : la critique

ZIGZAG ♥ à La Luna à 11h01 : la critique

LA TIGRESSE ♥♥♥ à l’Entrepôt à 11h55 : la critique

la_tigresse_theatre_alibi_avignon_off_c_jean_barak
LA TIGRESSE – Crédit photo : Jean Barak

En début d’après-midi

UN OBUS DANS LE COEUR ♥♥ au Théâtre du Balcon à 12h15 : la critique

UNE HEURE AVANT LA MORT DE MON FRÈRE ♥♥♥ au Théâtre GiraSole à 12h20 : la critique

TANT QU’IL Y A LES MAINS DES HOMMES ♥ à La Luna à 12h45 : la critique

AMOK ♥♥ au Roi René à 13h00 : la critique

ON MARCHE SUR LA TÊTE ♥ au Buffon à 13h15 : la critique

FUCK AMERICA ♥♥ à La Manufacture à 13h25 : la critique

FEMME NON-RÉÉDUCABLE ♥ au Théâtre du Balcon à 14h00 : la critique

PAGE EN CONSTRUCTION ♥ à La Manufacture à 14h30 : la critique

LE CROCODILE ♥ à la Caserne des Pompiers à 15h00 : la critique

Une_heure_avant_la_mort_de_mon_frere_avignon_off_2015_c_n_franchot
Une heure avant la mort de mon frère – Crédit photo : Nicolas Franchot

En fin d’après-midi

LES DEUX FRÈRES ET LES LIONS. Crédit photo : Mathieu Hillereau

UNE CHAMBRE À SOI ♥♥ au GiraSole à 15h40 : la critique

LA GRANDE SAGA DE LA FRANÇAFRIQUE ♥♥ à La Manufacture à 16h45 (jusqu’au 14/07 inclus) : la critique

ANDROMAQUE ♥♥ au Théâtre de l’Oulle à 16h45 : la critique

LES DEUX FRÈRES ET LES LIONS ♥♥ au Théâtre des Halles à 17h00 : la critique

PÉDAGOGIES DE L’ÉCHEC ♥ au Théâtre des Halles à 17h00 : la critique

LA CHANSON DES NUAGES ♥ au Coin de la Lune à 17h40 : la critique

En début de soirée

LES PRIMITIFS ♥ à Présence Pasteur à 18h00 : la critique

NATURE MORTE DANS UN FOSSÉ ♥ à la Manufacture à 18h30 : la critique

ULYSSE NUIT GRAVEMENT À LA SANTÉ ♥♥ à la Manufacture à 18h45 (jusqu’au 14/07 inclus) : la critique

LE PRINCE TRAVESTI ♥♥♥ au Chêne Noir à 18h45 : la critique

LE REVIZOR ♥♥ au Petit Louvre Templiers à 18h50 : la critique

LE POISSON COMBATTANT ♥ au GiraSole à 19h15 : la critique

ENSEMBLE ♥♥ à La Luna à 19h35 : la critique

PRÊT-À-PARTIR ♥♥ au Buffon à 19h50 : la critique

LOIN DE LINDEN ♥♥ au Théâtre des Doms à 20h00 : la critique

TUYAUTERIE au Théâtre du Chêne Noir à 21h30 : la critique

ENSEMBLE_MARRA_ARDITI_c_Stephanie_Benedicto
ENSEMBLE, Catherine Arditi, Fabio Marra, Sonia Palau. Crédit photo : Stéphanie Benedicto

En fin de soirée

LE RÉSERVISTE ♥♥ au Théâtre des Doms à 22h00 : la critique

UN FIL À LA PATTE ♥♥ au Théâtre de l’Oulle à 22h20 : la critique

PLATONOV ♥ au Collège de la Salle à 22h30 : la critique

L’UBU ROI DES DRAMATICULES ♥♥♥ au Théâtre GiraSole à 22h40 : la critique

ubu roi le louet dramaticules
L’UBU ROI DES DRAMATICULES, mise en scène Jérémie Le Louët.  Crédit photo : Jean-Louis Fernandez
Advertisements

7 réflexions sur “La sélection ‘Journée idéale au Festival OFF d’Avignon 2015’

  1. Deuxième incursion dans le monde théâtral.

    Pour cela je choisis ‘La Tigresse’ à l’Entrepôt pour commencer la journée.

    Sur un fait divers (une tigresse qui s’échappe d’un zoo durant plusieurs heures et se balade dans la nature) l’auteur a voulu faire un rapprochement entre l’apparition de l’étranger dans la ville et de son rapport avec la population et la société. Mais j’aurais du me méfier du traitement d’un fait divers et malgré quelques critiques élogieuses, je suis ressorti plutôt insatisfait de cette prestation aussi bien du fait de la faiblesse de l’argumentation que de celle des actrices. Mis à part deux ou trois sketches qui décollent et apportent un peu de vigueur, l’ensemble n’a pas vraiment de cohérence et l’ennui se fait vite sentir.

    Puis je me rends à ‘Présence Pasteur’ pour deux représentations. Tout d’abord, « Les pieds Tanqués »

    Une partie de boules où les protagonistes provenant de divers milieux et origines vont en venir à parler de la guerre d’Algérie et bien sur, les points de vue vont radicalement s’opposer suivant les expériences de chacun.

    L’un pied noir, l’autre français né de parents algériens, l’autre encore vrai provençal et le dernier de la capitale mais qui a aussi son mot à dire. La partir de boules va être souvent interrompue pas les sorties de chacun, sorties qui vont être plus ou moins bien interprétées et donner lieu à des échanges parfois très musclés. Mais ces parole qui vont se libérer ne vont jamais provoquer de haine mais plutôt permettre à chacun de mieux connaitre l’autre et son histoire. C’est un grand moment de grâce que nous offrent ces quatre acteurs magnifiques qui, accompagnés par un accordéoniste aux paroles choisies, vont faire défiler l’histoire de cette guerre, des rancœurs et des malheurs qu’elle a engendrée et qui continuent à faire couler tant d’encre. Une pièce à ne manquer sous aucun prétexte. Pendant la représentation, je me suis senti projeté dans l’espace crée par les comédiens et loin d’Avignon de son agitation, j’étais avec eux sur cette petite place ou se trouvait le centre du monde. Bravo !!!!!!!!!!!!!

    Une heure de pause et j’enchaine sur « La maladie de Sachs » hautement recommandée par mon ami Damien. Marion Coutarel et Nicolas Heredia

    25 personnes pas plus admises dans cette salle d’attente où l’actrice est déjà assise. Le médecin arrive et tout de suite les échanges se font naturels entre ces deux personnages qui vont endosser tour à tour les rôles du médecin et des patients qui défilent dans le cabinet. Tout cela se fait dans un fluidité totale, une simplicité de mots déconcertante de la part de ces deux admirables comédiens. Les différentes pathologies, les petits bobos, les tentatives d’arrangements avec la vie, les choses plus graves, tout cela est décrit de façon simple mais magnifique. Superbe …………….

    la bize

  2. 22h00, c’est l’heure de la dernière séance. Le réserviste (Doms). Un texte sur la relation au travail. L’attente est agréable accompagnée de musique (Trust, Dom A entre autres) mais ça se gâte quand les comédiens nous demandent de choisir notre mode d’installation (chaises, coussins ou poires) et nous indiquent aussi l’endroit : la scène. C’est un peu la pagaille.

    En fait c’est un peu raté, les comédiens gesticulent et nous proposent un texte mal abouti et sans grand intérêt. Le pompon arrive quand le metteur en scène nous demande de regagner les gradins car  » Ça ne va pas, c’est pas ce qui je voulais… » je n’y crois pas un instant. Heureusement, un femme vient vers la fin nous proposer une réflexion sur le monde du travail ( elle a passé 14 ans dans cet univers à Bruxelles) et quant j’apprends qu’elle est numéro 2 d’Attac Belgique, je me dis chic !!! Mais je grince des dents quand elle emploie les mots « charges sociales » et nomme Attac comme une organisation d’extrême gauche. Ça craint. Heureusement aussi on nous propose un débat à la fin qui sera propice à remettre les termes à l’endroit. Courageux de la part de la troupe qui peut s’attendre à des critiques, ce que je ne m’empêche pas de faire évidemment comme de dire que l’intervention de cette femme était plus intéressante que la pièce elle même. J’aimerais bien réagir aussi quand un spectateur compare le texte à un mixte Bukowski/Lenine. Bukoswski doit se retourner dans sa tombe à le comparer à ce texte un peu vulgaire soit mais n’exprimant d’aucune manière les troubles de ce grand écrivain. N’importe quoi.

    Minuit, l’heure de partir car Sophie travaille demain et le débat s’enferme dans des détails de mise en scène et de ressentis de comédiens un peu ennuyant. Dommage qu’un sujet aussi important ait été traité de façon aussi légère et pas assez documenté.

  3. Puis, juste à coté se joue le texte d’Edgar Hilsenrath : « Fuck America ».J’étais justement en train de lire son livre quand j’ai vu que la pièce était jouée cette année. Je ne pouvais donc pas rater cet événement. Bien m’en a pris. L’acteur totalement investi dans la vie de Bronsky, nous en restitue de manière extraordinairement vivante ses moments les plus forts. Accompagné par un saxophoniste très bien inspiré, nous allons partager les heurts et les fracas de la vie de cette homme. Ne pas rater ça ….

  4. Un petit Zigzag pour commencer la journée et un formidable moment de théâtre. Ces trois versions de ce texte de Molière admirablement jouées par ces comédiens hors norme nous transportent à l’aide des explications de Xavier Lemaire dans l’histoire de cette expression. Vraiment excellent. On y va sans hésiter.

  5. De retour d’Avignon, voici ce que j’ai bien aimé

    3 étoiles :
    1. Ubu Roi
    2. Le secret de la petite chambre

    2 étoiles
    1. Prêt à partir
    2. Comment va le monde (Sol)
    3. Sacco et Vanzetti
    4. La petite Molière
    5. Opus cœur
    6. Si ça va, bravo
    7. Zig Zag

    Bon festival à tous et merci à plus de off pour ses conseils

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s