david_friszman_theatre

David Friszman : « J’ai une sorte d’attirance-répulsion pour le festival d’Avignon. »

Il était à la mise en scène et au jeu (Valère et Léandre) d’un LE MÉDECIN MALGRÉ LUI où Sganarelle venait des cités, l’an dernier à La Luna. Pour la 50ème édition du Festival OFF d’Avignon, David Friszman opère un retour aux sources, sa pièce LA CHANSON DES NUAGES étant, 17 ans après son premier OFF, à l’affiche du théâtre Au coin de la Lune, où il dirigera la comédienne Delphine Depardieu.

PLUSDEOFF.com : « Vous mettiez déjà en scène la pièce LA CHANSON DES NUAGES lors du OFF 1998. Dans quelle mesure la version qui sera présentée lors du OFF 2015 propose-t-elle une relecture d’un texte dont vous êtes l’auteur ? »

David Friszman : « J’ai écrit et créé cette pièce en 1998 avec Peggy Dias, puis à nouveau je l’ai mise en scène avec Marie Béatrice Dardenne en 2003 et donc aujourd’hui.
Cette pièce m’accompagne. Aujourd’hui c’est avec l’expérience de plusieurs mises en scène et plus de maturité que j’appréhende ce texte.
Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une nouvelle lecture, la pièce est la même, j’ai fait évolué quelque peu le texte, mais les thèmes abordés n’ont pas de différence avec ceux de la création.
C’est dans l’approche de la direction d’acteur, dans l’expérience acquise que je vois une différence. Chaque création a son identité propre, la pièce ayant dix-huit ans, elle est majeure et je l’envisage plus comme metteur en scène que comme auteur.
C’est la personnalité de l’interprète qui donne sa couleur à ce spectacle. »

PLUSDEOFF.com : « Quels aspects du jeu travaillez-vous particulièrement avec l’interprète de la pièce, Delphine Depardieu ? Qu’apporte la comédienne au personnage, qui vous a amené à la choisir ? »

David Friszman : « J’ai rencontré Delphine à Avignon, elle jouait dans un spectacle que j’ai été voir et un ami commun nous a présenté. C’est une comédienne qui dégage beaucoup de force dans son interprétation toujours très juste, et qui donne à ses personnages des ‘couches’ d’humanité.
C’est ce qui m’intéresse dans le travail sur un personnage, le construire en tant qu’être humain, ne pas se satisfaire de ce qui est écrit mais penser à ce qui n’est pas écrit, à son parcours, ce qui l’a amené à être ce personnage à ce moment présent.
Delphine Depardieu a une ‘force fragile’ passionnante, en cela tout de suite elle m’a fait penser à la femme de LA CHANSON DES NUAGES.

Nous travaillons ensemble sur la sincérité et l’intensité du jeu. Delphine est une passionnée de travail, rapidement nous sommes tombés d’accord sur ce qu’était ce personnage et comment nous voulions le présenter aux spectateurs. Avec beaucoup de simplicité.
Cette femme qui nous parle ne nous dit pas tout, c’est évident mais même lorsqu’elle semble futile, elle dit des choses importantes. »

PLUSDEOFF.com : « Sans révéler le secret que porte le personnage féminin de la pièce, son monologue lève le voile sur une blessure qui ne se referme pas. Que diriez-vous à un spectateur qui redouterait d’assister à une pièce trop sombre ? »

David Friszman : « Je n’ai jamais trouvé la pièce sombre, elle est touchante sans aucun doute, mais je la présente souvent comme une comédie dramatique.
Ce personnage dans sa futilité et sa légèreté est d’ailleurs souvent très drôle et on peut s’identifier facilement à ce qu’elle nous raconte sur sa famille, son mari, son travail et ses projets. Elle a une forme d’impudeur, qui la rend attachante et exaspérante à la fois. Néanmoins, il faut bien dire que la pièce n’est pas un vaudeville ou une comédie légère moderne. »

PLUSDEOFF.com : « Vous avez participé à plusieurs Festivals OFF d’Avignon. En tant que comédien, ou metteur en scène, quel est votre meilleur souvenir au OFF ? »

David Friszman : « J’ai une sorte d’attirance/répulsion pour le festival d’Avignon. Lorsqu’on y joue, le festival nous engloutit, d’une certaine manière. Mais il est aussi ce lieu où des spectateurs vont de salles en salles, en courant parfois sous la chaleur écrasante pour voir et entendre des spectacles, tellement différents. Je trouve ça toujours incroyable et émouvant.
Tout comme notre capacité à installer un décor, et du public en 10 minutes et à jouer à des horaires de train.
Le festival OFF est devenu un grand marché, un énorme business dont il faudrait parler et qu’il faudrait contrôler mais il reste un événement à part.

Mon meilleur souvenir est la rencontre avec une spectatrice qui était venu voir ma mise en scène de DOM JUAN en 2004 et qui m’a serré dans ses bras lorsque nous nous sommes croisés, je m’en souviens c’était dans le hall d’accueil du théâtre du Balcon. »

PLUSDEOFF.com : « En tant que spectateur, quels sont vos goûts en matière de théâtre ? Suivez-vous avec assiduité certains metteurs en scène ? »

David Friszman : « J’ai des goûts très éclectiques et j’essaie de ne surtout pas me limiter, je peux apprécier du théâtre d’objets, de la tragédie, des grands projets du théâtre public comme une comédie populaire.
L’essentiel est que ce que je vois sur scène repose sur un travail et qu’on ne me dise pas ce que je ‘dois’ comprendre du théâtre que j’ai sous les yeux.
Il y a beaucoup de metteurs en scène très talentueux autour de nous : Luc Bondy, Philippe Adrien, Georges Lavaudant, Joël Pommerat…. C’est une belle génération, aucun nom ne me vient spontanément avant les autres mais; parmi les personnes que je connais un peu, Anne Bourgeois, Xavier Lemaire, Catherine Schaub par exemple ont beaucoup de talent, mais j’en oublie forcément. »

PLUSDEOFF.com : « Y a-t-il une phrase qui vous guide dans votre travail artistique, ou plus généralement dans votre vie ? »

David Friszman : « Une phrase, non, mais un principe lors du travail de mise en scène : laisser la liberté aux acteurs, je place des balises, pense à une direction, mais les comédiens amènent tout le reste et il faut savoir les écouter. »

—Propos recueillis par Walter Géhin, PLUSDEOFF.com

au théâtre Au coin de la Lune à 17h40

Festival OFF d’Avignon 2015

LA CHANSON DES NUAGES

De : David Friszman

 Avec : Delphine Depardieu

Mise en scène : David Friszman

Lumières et sons : Jean-Christophe Dumoitier

la chanson des nuages avignon off 2015

Publicités

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s