top avignon off 2014

Festival d’Avignon OFF 2014, se souvenir des belles choses

Le Festival OFF d’Avignon 2014 s’achève, c’est déjà l’heure du bilan.

Orages, Coupe du Monde de football, « grands » médias confondant IN et OFF quant à l’annulation de spectacles, annulation de la Grande Parade, l’édition 2014 du Festival d’Avignon OFF a fait face à de nombreux obstacles. Toutefois le Festival dispose d’un atout majeur et qui paraît inépuisable : un réservoir d’auteurs, metteurs en scène et comédiens dont les inspirations et les prises de risque ne donnent qu’une envie, celle de revenir à Avignon en juillet prochain.

Certes quelques petites structures emboîtent le pas de grosses machines bien connues, présentant des programmations qui rivalisent de médiocrité. Mais pourquoi se focaliser sur des salles que les Festivaliers ne serait-ce qu’un peu informés prennent grand soin d’éviter ? Sans être exhaustif, on citera, pour la qualité de leur programmation, la Manufacture, l’Entrepôt, la Chapelle du Verbe Incarné, le Théâtre Actuel, le Chien qui Fume et le Petit Chien, la Luna et le Buffon, le GiraSole, le Petit Louvre…

Pourquoi grommeler année après année à propos du pire quand le meilleur ne peut être embrassé en trois semaines par le festivalier le plus véloce ? Lors de cette édition 2014 du OFF et comme chaque année, on a vu des metteurs en scène surprendre par la technicité de leur travail, et étonner par leur audace. Certains revisitent des classiques avec une éblouissante témérité, tels Néry (ORESTE AIME HERMIONE QUI AIME PYRRHUS QUI AIME ANDROMAQUE QUI AIME HECTOR QUI EST MORT – Collectif la Palmera) ou Jean de Pange (TARTUFFE – Compagnie Astrov).

D’autres, dans un registre moins hardi, trouvent le ton juste, et parfois inexploré, dans leur mise en scène de pièces difficiles: Anthony Magnier (UN FIL À LA PATTE – Compagnie Viva), Aymeline Alix et Ronan Rivière (LE REVIZOR – Collectif VdP), ou Sophie Accard (DE QUOI PARLEZ-VOUS ? d’après Tardieu – Compagnie C’est pas du jeu).

Ce OFF 2014 a aussi permis de découvrir des textes récents, comme PRÊT-À-PARTIR de Fabio Gorgolini et Fabio Marra (Compagnie Teatro Picaro), superbe création de théâtre populaire, ou les contemporains QUATUOR VIOLENCE, écriture collective de la Compagnie des Divins Animaux mise en scène par Florian Pautasso, CINQ VISAGES POUR CAMILLE BRUNELLE, merveille venue du Québec écrite par Guillaume Corbeil et mise en scène par Claude Poissant du Théâtre PàP (leur interview croisée), AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS, satire écrite par les comédiens de la Compagnie des Dramaticules et mise en scène par Jérémie Le Louët (son interview).

Le spectacle pour enfants, qui n’échappe pas à la tentation de servir une soupe commerciale, peut se targuer de pièces dotées d’une vraie démarche artistique, comme LE PROCÈS DE PINOCCHIO de Athra & Compagnie (interview du metteur en scène Olivier Papot).

La musique n’est pas en reste. Dans une critique datée du 6 juillet je prédisais le prix du meilleur spectacle musical aux CONTES D’HOFFMANN mis en scène par Henri de Vasselot au Petit Louvre Templiers (Compagnie l’Envolée Lyrique). Le lyrique consacré par des votes via le web, preuve d’une adaptation réussie à un public qui se renouvelle.

Et si un OFF réussi était un Festival que l’on quitte en regrettant de ne pas avoir eu le temps de voir toutes les pièces qui nous tentaient? Un sentiment qui rend imparfaite toute tentative de classement. Par amusement, et pour se souvenir des belles choses, voici néanmoins un top 10 :

1. CINQ VISAGES POUR CAMILLE BRUNELLE par le Théâtre PàP, à la Manufacture.

2. TARTUFFE par la Compagnie Astrov, à l’Entrepôt.

3. UN FIL À LA PATTE par la Compagnie Viva, au Théâtre de l’Oulle.

4. ORESTE AIME HERMIONE QUI AIME PYRRHUS QUI AIME ANDROMAQUE QUI AIME HECTOR QUI EST MORT par le Collectif la Palmera, à la Chapelle du Verbe Incarné.

5. PRÊT-À-PARTIR par le Teatro Picaro, au Théâtre Buffon.

6. QUATUOR VIOLENCE par la Compagnie des Divins Animaux, à La Manufacture.

7. SUGAR LAKE par la compagnie M.E.L.O.D.I, au Théâtre le Petit Chien.

8. LE REVIZOR par le Collectif VdP, au Théâtre Petit Louvre Templiers.

9. AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS par la Compagnie des Dramaticules, au Théâtre GiraSole.

10. LES CAVALIERS par l’Atelier Théâtre Actuel, au Théâtre Actuel.

Le OFF ne peut se conclure que par cette exclamation : « Bravo les artistes ! »             

— Walter Géhin, PLUSDEOFF.com


Crédit photo : bandeaux 1 et 5, Jérémie Battaglia (CINQ VISAGES POUR CAMILLE BRUNELLE) ; bandeau 2, Virginie Meigné (7… LOST IN LA MANCHA) ; bandeau 3, Compagnie Viva (UN FIL À LA PATTE ) ; bandeau 4, Catherine Gaffiero (QUATUOR VIOLENCE) ; bandeau 6, Jean-Louis Fernandez (LE PROCÈS DE PINOCCHIO) ; bandeau 7, Cie de l'Astrolabe (MONSIEUR DE POURCEAUGNAC)
Publicités

Une réflexion sur “Festival d’Avignon OFF 2014, se souvenir des belles choses

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s