pret_a_partir_teatro_picaro_avignon_off

PRÊT-À-PARTIR / m.e.s Fabio Gorgolini

La Compagnie Teatro Picaro présente PRÊT-À-PARTIR au Théâtre Buffon lors du Festival OFF d’Avignon. La critique.

Il  est  périlleux de créer une pièce succédant à un succès comme celui que FABULA BUFFA a connu. La compagnie Teatro Picaro était attendue au coin du bois où se déroule PRÊT-À-PARTIR: loin de s’enliser dans les ornières d’un chemin terreux comme le fait la roulotte de ses nouveaux personnages qui y perd une roue, elle en sort grandie.

On retrouve Fabio Gorgolini (qui met en scène) et Ciro Cesarano, il magnifico duo de FABULA BUFFA. Ils forment désormais un quatuor magique avec Paolo Crocco et Julie Mori.

De prime abord,  le canevas est simple. Une troupe peu reluisante se dirige tant bien que mal vers le château du Duc, en vue d’y redorer son blason et de garnir sa bourse. Une hiérarchie apparaît clairement entre ces comédiens: un directeur de troupe [Fabio Gorgolini], marié à la seule comédienne [Julie Mori], et deux serviteurs-comédiens [Ciro Cesarano et Paolo Crocco]. L’infortune veut qu’une roue de leur roulotte se brise en pleine forêt. Une halte forcée qu’ils décident de mettre à profit en répétant.

Les fins connaisseurs comme les spectateurs moins avertis vont alors déguster une perfection de théâtre populaire, une merveille de mille-feuille dont chaque couche se découvre à son heure. C’est une pièce dans la pièce qui débute, ou plutôt une répétition de pièce dans la pièce.

La hiérarchie de la troupe est bouleversée par la distribution des rôles, le serviteur devenant le Roi, la femme du directeur devenant l’épouse de celui qui est devenu Roi. Une nouvelle hiérarchie qui cohabite avec la direction d’acteurs, au gré des approximations, improvisations et changements de décor inhérents à une pièce naissante.

Puis dans cette répétition de pièce dans la pièce, une autre strate apparaît. La roulotte, qui sert de décor à la création du directeur, s’ouvre et introduit, finesse de mise en scène, du théâtre sur tréteaux.

Fabio Gorgolini, Ciro Cesarano, Paolo Crocco et Julie Mori magnifient ce bijou de structure narrative et de mise en scène par un récital dans le jeu. Fabio Gorgolini, yeux ronds comme des billes, tout en vivacité, bondit dans tous les sens. Ciro Cesarano, Roi à l’allure de clown, joufflu, ventru, perfide, aux effets ridicules, est le moteur comique de la pièce. Paolo Crocco jongle: il est un Prince courroucé, il est un médecin fantaisiste, il est un marmiton affolé. Julie Mori illumine la scène de ses éclats et fulgurances. Une dream team qui mériterait le nom de « quatre fantastiques du théâtre populaire. »

On rit, on s’esclaffe, on contemple, on rêve… Du théâtre qui rend heureux.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com

Advertisements

6 réflexions sur “PRÊT-À-PARTIR / m.e.s Fabio Gorgolini

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s