AFFREUX BETES PEDANTS_avignon_off_2014

AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS / m.e.s Jérémie Le Louët

La Compagnie des Dramaticules présente AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS à 22h30 au Théâtre GiraSole lors du Festival OFF d’Avignon 2014. La critique.

Un performeur conceptuel, un directeur de théâtre sadique, un metteur en scène tyrannique sont, entre autres, les cibles de la « satire de la vie culturelle française » créée et jouée par Julien Buchy, Anthony Courret, Noémie Guedj, David Maison et Jérémie Le Louët, et mise en scène par ce dernier. Pour compléter le tableau de chasse, je me dévoue en commentateur pédant de la pièce, en reprenant les termes de l’un des personnages et en les appliquant à AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS : la pièce est un « Objet Théâtral Non Identifié », une singularité multipliant les angles d’attaque subtile dans une ébouriffante collection de tableaux qui s’entrechoquent.

Bien malin serait le spectateur qui pourrait prévoir la minute suivante. S’appuyant sur un dispositif vidéo qui donne toute son importance à un grand écran en fond de scène, la pièce mystifie, secoue, interpelle le public par des mises en abyme, des pièces dans la pièce et, fait rare de nos jours, des coups de théâtre. Pas des coups tordus, non, mais des coups si savamment orchestrés qu’ils font réfléchir. On cherche à anticiper et on est tout de même attrapé.

Le prodige, dans toute cette affaire d’attaque à théâtre armé contre les affreux, bêtes et pédants de la vie culturelle, est que la pièce est puissamment hilarante : le public est secoué de vagues de rire, heureux qu’on l’amène là où il ne s’attendait pas à se trouver. Ma voisine de siège me confia pendant la pièce, car dans le public on se glisse toujours quelques mots quand on est à ce point surpris et heureux de l’être, devoir sa présence à son mari qu’elle avait suivi sans conviction. Elle me glissa tout cela en hoquetant (le rire), et pliée en deux (toujours le rire). Alentour on était dans le même état.

C’est mordant, corrosif, intelligent, désopilant : vous ramènerez du OFF un marquant souvenir de théâtre en allant voir cet AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS au Théâtre GiraSole.

—Walter Géhin, PLUSDEOFF.com

Crédit photo: Jean-Louis Fernandez.
Publicités

7 réflexions sur “AFFREUX, BÊTES ET PÉDANTS / m.e.s Jérémie Le Louët

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s