quatuor_violence_avignon_off_2014

La Manufacture d’Avignon, programme du OFF 2014 (1/2)

La Manufacture d’Avignon, l’un des fers de lance du théâtre contemporain au Festival OFF, est coutumière des programmations marquantes et remarquées*. Première immersion dans sa programmation 2014, celle de la rue des écoles.

À 10h50,  ‘Je me mets au milieu mais laissez-moi dormir‘ de Dorian Rossel, par la compagnie Super Trop Top, adaptation du film ‘La maman et la putain’ de Jean Eustache qui dressait, en 1973, le « portrait d’une jeunesse en marge des modèles traditionnels. »**


7_monologues_pepito_mateo
À 12h40, 7… LOST IN LA MANCHA [LA CRITIQUE] de Pépito Matéo. 7 metteurs en scène pour 7 voix, celles de « gens décalés et marginaux d’aujourd’hui, de ceux qui se racontent des histoires face à l’absurdité de ce qu’ils vivent avec des langages estropiés, pas adaptés, décalés, ou simplement imaginaires et poétiques. »**

le_poete_comme_boxeur_off_2014À 14h25, ‘Le poète comme boxeur‘, par la compagnie El Ajouad, est une adaptation du livre d’entretiens éponyme de Kateb Yacine, mise en scène par Kheireddine Lardjam. Ce « récit recomposé nous interroge sur les conditions d’une prise de parole mobilisatrice et les relations que l’artiste peut entretenir avec le pouvoir et le peuple. »**

À 16h00 , ‘Retour à Reims‘, par la compagnie Anima Motrix, mise en scène de Laurent Hatat, est une adaptation de l’essai de Didier Eribon. Un texte auquel fait écho un roman dont il a été beaucoup question ces derniers mois,  ‘En finir avec Eddy Bellegueule’ de Edouard Louis.


À 17h35, SIC(K) [LA CRITIQUE] d’Alexis Armengol, par la compagnie Théâtre à cru, construit à partir de témoignages, mêle théâtre, musique et vidéo, pour, « à partir des mécanismes liés à l’addiction, offrir matière à réflexion sur nos interrogations profondes, nos désirs, nos vides, nos
plaisirs, nos points de convergence, notre humanité. »**

un_mani_Soleymanlou_off_2014À 19h15  ‘Un‘, de et par Mani Soleymanlou. Un seul en scène où Mani Soleymanlou, « migrant malgré lui » pour reprendre les mots de Bernard Magnier, retrace son parcours, de l’Iran à Montréal, en passant par Paris et Ottawa, et questionne son identité.

À 20h40, QUATUOR VIOLENCE [LA CRITIQUE], par la compagnie des Divins Animaux, mise en scène de Florian Pautasso. Quatre comédiens, deux filles et deux garçons, déclarent: « Dans le secret du théâtre, s’enchaîneront les numéros. Sous vos yeux, nous jouerons de la violence comme d’un instrument. C’est intime, c’est dangereux. Et insolent, et drôle, et pudique parfois.             Tout sera réel. Musique. »**


*de l’édition 2013, on se souviendra notamment de ‘Discours à la nation’, ‘Kok Batay’ ou ‘Italie-Brésil 3 à 2‘.   ** présentation par les compagnies.


En-tête: QUATUOR VIOLENCE -crédit photo: Catherine Gaffiero
Advertisements

Une réflexion sur “La Manufacture d’Avignon, programme du OFF 2014 (1/2)

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s